le 3 janvier 2017 - Sophie Martin

Les vœux pour 2017 du Président du Conseil Départemental de l’Aude, André VIOLA :

Text_2

« En 2017, on adopte le beau geste »,
l’expression, je n’en doute pas, devrait parler à la plupart d’entre vous. Parce que l’Aude est depuis toujours terre de rugby, je suis même convaincu qu’elle y résonne tout particulièrement.

Je sais aussi pouvoir l’affirmer : nous avons dans l’Aude des valeurs fortes, profondément ancrées : la générosité, l’authenticité, le sens de l’accueil et du partage,dans lesquelles réside ce supplément d’âme qui nous rassemble, cet art d’être audois-es. Un art qui se cultive et se partage. C’est pourquoi cee année, nous invitons tous-tes les Audois-es à aller au-delà des bonnes résolutions aussi vite formulées qu’oubliées, et à adopter le beau geste.

Tout au long de 2016, des Audois et des Audoises, l’ont prouvé. Nous pouvons tous agir de là où nous sommes. Et nous pouvons tous contribuer à rendre le monde plus humain, plus
généreux, plus solidaire. Je pense à ce principal de collège de Narbonne qui, par deux reprises, s’est rendu en Grèce pour apporter des fournitures de première nécessité aux réfugiés syriens.

Je pense à ces centaines de pompiers, volontaires et professionnels, venus de toute l’Aude qui ont lué cet été contre le feu qui ravageait nos paysages. Je pense à ce jeune homme de 26 ans, réfugié politique, décoré pour sa bravoure, qui a sauvé trois jeunes filles de la noyade à Espéraza. Mais je pense aussi à ces familles à énergie positive qui ont décidé d’adopter les gestes qui sauvent la planète. Je pense à ces habitants qui ont décidé de supprimer les produits chimiques dans leur jardin. Je pense à ces citoyens qui s’associent pour consommer en circuit court et manger audois.

Je pense à ces artisans qui font vivre les savoir-faire audois, à ces chefs d’entreprise qui se mobilisent pour l’emploi local.Je pense à ces jeunes qui ont choisi de rejoindre le conseil départemental des jeunes…

Je pense à ces centaines de bénévoles qui s’investissent dans nos associations. Je pense bien évidemment aux agents du Département, qui se mobilisent sur les routes, dans les centres médico-sociaux, dans les PMI, dans les collèges, auprès des seniors… pour faire vivre au quotidien la solidarité sur notre territoire. Ni super-héros, ni super-héroïnes.
Juste des Audois et des Audoises.

En 2017, comme eux, cultivons, partageons cet art d’être Audois.es ! Je vous souhaite ainsi qu’à ceux et celles qui vous sont chers une très belle année, sous le signe du beau geste !