le 5 mars 2019 - Manuel Quillivic

Un réseau international de trafic d’armes demantelé dans le carcassonnais, une tonne d’armes saisie par la Douane :

Text_2

Les agent de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières ont démantelé un réseau international de trafic d’armes, le 27 février dernier, dans le carcassonnais. Après de long mois d’enquête, ils ont saisi près d’une tonne d’armes, des kalachhnikov, des fusils d’assaut, des pistolets-mitrailleurs ainsi que 770 kg de munitions, 350 chargeurs( pour une valeur de 200 000 euros) et de l’argent liquide.

Par ailleurs un atelier de reconditionnement d’armes, importées par le réseau depuis l’étranger, puis reconditionnées et remises en état a également été découvert.

Les perquisitions ont eu lieu dans trois domiciles à Carcassonne et ses environs. Trois hommes, un responsable de sécurité, un ambulancier et un garagiste (de 47, 50 et 54 ans), tous d’anciens militaires passionnés d’armes, ont été mis en examen dimanche à l’issue de leur garde à vue. Ils sont poursuivis pour « acquisition, détention et cession en réunion de munitions et d’armes de catégories A, B et C » ainsi que pour « association de malfaiteurs ». Deux des trois suspects ont été placés en détention provisoire. Le troisième est resté libre sous contrôle judiciaire

Dans un communiqué publié sur twitter, Gérald Darmanin, ministre de l’action s’est félicité de ce démantèlement.