le 11 juillet 2019 - Manuel Quillivic

Alcool au volant : l’Aude expérimente l’Ethylotest Anti-Démarrage :

Text_2

L’insécurité routière connait une hausse importante dans l’Aude depuis le début de l’année 2019. En six mois ce sont 21 personnes qui ont perdu la vie sur les routes du département, soit plus de la moitié du nombre de personnes tuées sur toute l’année 2018 (32). Des chiffres qui inquiètent la préfecture de l’Aude.

Parmi les causes d’accidents, il y a l’alcool (et les stupéfiants), dans plus de 66% des cas d’accidents survenus dans l’Aude, contre 33% au niveau national.

Face à cette hécatombe, la préfecture a décidé de tester le dispositif Ethylotest Anti-Démarrage. Depuis le 5 juillet dernier, les automobilistes contrôlés ayant entre 0,4 et 0,6 mg/l d’alcool dans l’air expiré auront le choix entre le retrait de leur permis ou l’installation d’un EAD pour 1 800 € (à leur frais), pour une durée de 4 mois. Deux installateurs sont agréés dans l’Aude, à Trèbes et à Montredon-des-Corbières.

Les contrevenants ne seront toutefois pas exonérés d’une sanction pénale devant le tribunal, mais le juge pourra tenir compte de la décision prise par l’automobiliste de s’être fait installer un EAD. La procureure de la République de Carcassonne Florence Galtier, rappelle que ce dispositif permet aux personnes qui utilisent leur véhicule pour travailler, de poursuivre leur activité professionnelle.

(Màj le 12 juillet 2019)